ZOOM sur Moving towards green anaesthesia

Moving towards green anaesthesia

Moving towards green anaesthesia: Are patient safety and environmentally friendly practices compatible? A focus on single-use devices


MÉTHODOLOGIE : Revue narrative de la littérature.

OBJECTIF PRINCIPAL : Etablir un état des lieux des connaissances concernant les dispositifs à usage unique et réutilisables utilisés en anesthésie, d’une part du point de vue du risque infectieux : il y a-t-il une différence en termes d’infections nosocomiales pour le patient ? D’autre part d’un point de vue environnemental : lesquels sont à privilégier dans le cadre d’une démarche de développement durable ?

PROMOTEUR : Pr Hélène BELOEIL (CHU Rennes), Pr Pierre ALBALADEJO (CHU Grenoble)

INVESTIGATEURs PRINCIPAUX : Mathilde BERAHOU (CHU Rennes), Thibault REYNIER (CHU Grenoble)

DOMAINE : Anesthésie adulte

PUBLICATION : ACCPM 2021

Les dispositifs à usage unique sont apparus au bloc opératoire au début des années 2000 en application du principe de précaution dans le contexte d’épidémie de Creutzfeldt-Jakob. Cependant, près de vingt ans plus tard, leur intérêt pour le patient par rapport à des dispositifs réutilisables reste incertain et leur impact environnemental pose question.

Toutes les publications concernant les dispositifs utilisés en anesthésie (masques, charlottes, tenues de bloc, laryngoscopes, masques laryngés,…) publiées entre 2000 et 2021 et référencées dans la base PubMed ont été analysées. 81 études ont été retenues.

La source principale d’infection nosocomiale associée à l’anesthésie est constituée par le manuportage de germes, associé à une hygiène des mains insuffisante. Il n’y a pas de bénéfice démontré de l’utilisation de dispositifs à usage unique en vue de limiter le risque infectieux, à condition que les dispositifs réutilisables soient correctement désinfectés. En revanche, les dispositifs à usage unique ont un coût financier et environnemental supérieur aux dispositifs réutilisables.


Les Zooms RARRE